Alors on dit autant pour moi ou au temps pour moi ?

Nous allons ensemble lever le voile sur cette confusion entre ces deux termes. Certains vous diront que pour eux "on peut dire les deux". D'autres auront un avis plus tranché et ils vous affirmeront "qu'on dit au temps pour moi" ou bien que "c'est autant pour moi qu'il faut dire".
L'élément essentiel de cette confusion est le fait que ces deux expressions soient des homophones, c'est-à-dire le fait qu'elles aient la même prononciation ([otɑ̃puʁmwa] pour ceux qui maitrisent l'alphabet phonétique).
Pour ne pas faire de jaloux, tout le monde a raison. On peut dire les deux dans le sens où les deux expressions existent, on doit écrire "au temps pour moi" dans certaines situations ou bien écrire "autant pour moi" dans d'autres situations.
Voilà maintenant que le cadre est posé, on va pouvoir expliquer plus en détails les situations où il faut utiliser l'un ou l'autre des deux termes.

"Au temps pour moi" s'il est question d'une erreur

Exemples

Deux amis vont boire un verre dans un café, le premier dit au serveur :
- Bonjour, je vais prendre une bière.
- Quant à moi je vais prendre un diabolo menthe, non attendez, au temps pour moi, je vais prendre un diabolo fraise, dit le second.
(Le deuxième prendra donc un diabolo fraise après s'être excusé d'avoir préalablement commandé un diabolo menthe par erreur.)

Explications

Quand on veut exprimer une erreur de sa part, il faut écrire et dire "au temps pour moi". Cette expression nous vient tout droit de l'armée. Elle prend racine dans les exercices militaires où chaque marche et chaque salut militaire s'effectue en plusieurs temps. On a tous marché un jour de façon robotique en prononçant le célèbre "Un, deux, un, deux..." afin d'être synchronisé avec nos camarades, cela rend bien, mais si un ou plusieurs de nos camarades n'est pas dans le rythme, la beauté de la marche est en péril. C'est pour cela que les soldats n'étant pas dans le rythme de l'exercice étaient interrompus par leurs supérieurs par une phrase du genre "Au temps pour Jérôme, qui n'a pas assimilé le mouvement !" ce qui mettait également fin à l'exercice en cours afin de le recommencer à zéro par la faute de ce pauvre Jérôme.
Au final, cette expression dériva vers celle que l'on connait aujourd'hui, "au temps pour moi" signe d'une erreur de notre part.

"Autant pour moi" s'il est question d’une même chose ou d’une quantité

Exemples

Deux amis vont boire un verre dans un café, le premier dit au serveur :
- Bonjour, je vais prendre une bière.
- Autant pour moi, dit le second.
(Le deuxième prendra donc la même chose que le premier, c'est-à-dire une bière.)

Explications

On utilise l'expression "autant pour moi" quand on parle de quantités ou de choses similaires, précédemment énoncées, que l'on désire également. En effet, "autant" est un adverbe de comparaison, il marque l'égalité entre deux grandeurs, objets ou quantités. Prenons l'exemple suivant, "il y a autant de crayons que de craies sur la table", ici "autant" nous sert à confirmer qu'il y a le même nombre de crayons que de craies sur la table.

Alors, vous en pensez quoi ?

Steph le 18/08/2016 - Répondre
Pendant 45 ans j'ai pensé, dit, écrit: "autant pour moi" dans le sens "j'ai cru que tu te trompais, mais finalement c'était moi" ou même dans le cas "je t'ai prêté une action ou intention qui n'était pas justifiée".Donc autant pour moi je me retourne le compliment.
Mais depuis une dizaine d'années j'ai appris que je me trompais, alors au temps pour moi!
Lily 40 le 25/07/2016 - Répondre
Bonjour,
J'ai passé les 80 ans, mais je me souviens très bien que dans ma jeunesse on nous apprenait : "autant pour moi" tant sur le plan erreur que sur celui de la quantité.Il en va de même pour mon mari - même âge.
Nous avons d'ailleurs remarqué que le "au temps pour moi" était apparu il y a quelques années à la télé dans les émissions sous titrées.
En ce qui me concerne, je continuerai t'écrire "autant pour moi" car lorsque je commets une erreur, elle est à mettre à mon compte. Donc "autant". Le temps, à mon avis, n'a rien à voir là dedans. Quant au changement de rythme du militaire, il s'agit aussi d'une ERREUR de synchronisation. Ce n'est pas parce qu'un supérieur militaire a décrété que ce n'était pas le même tempo, si je puis dire, qu'il faut systématiquement écrire "au temps pour moi" comme on le voit régulièrement à la télé.
Cela dit, j'aimerais avoir l'avis de l'un de nos Académiciens qui, je pense, pourrait mettre un point final à ce dilemme.
Cordialement
Dundar le 07/07/2016 - Répondre
C'est parfait pour moi! Je vais faire le malin avec mes potes!
souf le 02/07/2016 - Répondre
pas trop convaincu par la premiere malgré que je suis pas contre
abdelrahim le 13/06/2016 - Répondre
je vous remercie pour ces informations très utiles et intéressantes.
coucou le 08/06/2016 - Répondre
au temps pour moi,

Merci très cher

Bien a vous,
Coucou
coucou le 08/06/2016 - Répondre
Coucou tu veux voir ma B**** ?
:):) :):) :)
maylis le 02/06/2016 - Répondre
je découvre cette façon d'écrire bien que je sois septuagénaire et fais des études de français, merci d'éclaircir ma lanterne....
FIRAS_LE_MÉCANO le 20/05/2016 - Répondre
Merci chers amis méchanophiles j ai appris quelquechose meme si pas vraiment d acc avec les exemples.


Bien a vous
Firas
Laure le 11/05/2016 - Répondre
Pourquoi pas, ça se tient et ça met tout le monde d'accord. En tout cas, ça me semble une explication plus que convenable.
Yvan Daipouaro le 16/03/2016 - Répondre
Je rejoindrai facilement l'avis de Michel qui dit que dans certains pays de l'Est, on dirait plutôt: OTAN pour moi....mais "au temps pour moi" = synchronicité et "autant pour moi" = reconnaître que l'on a fait une erreur mais.... je sais plus. Allez, je les attache avec de la ficelle ( les poireaux )....Bisous
paultergaiste le 02/01/2016 - Répondre
au temps pour moi et son etymologie militaire est tres douteux. tout simplement, autant pour moi s'emploie dans la circonstance où une personne en corrige une autre mais se trompe. reconnaissant son erreur elle dit alors autant pour moi pour signifier qu'elle merite autant de critiques que ceeles qu'elles a formulees de maniere infondee.
je pense qu'il y a eu ensuite gilssement et que cela a ete employé des qu'on s'excusait d'une erreur. decontextualise ce autant pour moi n'a plus fait sens clairement et on a essaye de le justifier avec la reference militaire.... ce n'est qu'un avis non autorisé mais qui me satisfait plus que ce "au temps" capillotracté
Nicole le 10/12/2015 - Répondre
Excellente explication, à 80 ans j'en apprends encore car bien sûr je faisais la faute. Merci.
Marie-Paule le 09/12/2015 - Répondre
Mais oui, c'est limpide, explicite et complet !
Merci, ça m'a été bien utile.
Carle le 03/12/2015 - Répondre
Pour moi autant pour moi n est absolument pas une "expression". C'est une simple tournure syntaxique érigée au rang ď expression du fait de son homophonie avec la véritable expression , qui est "au temps pour moi".
Giraud le 01/12/2015 - Répondre
Merci pour cette explication claire et précise, qui a le mérite de bien distinguer les 2 cas d'utilisation.
Manon le 04/11/2015 - Répondre
Héhé avec ça je suis sûre que je peux me mettre à dos ma professeure de français (Je suis diabolique).
Caporal Chef le 04/11/2015 - Répondre
Au temps pour moi marque la synchronicité
de quelqu'un par rapport à un autre.
S'il y en a un à côté ses pompes alors c'est "Au temps pour lui" et du coup "Au trou pour lui"
bao le 03/11/2015 - Répondre
le voile enfin leve
merci bcp pour cette article genial!
Cirth le 24/10/2015 - Répondre
D'un point de vue synchronique les deux expressiosn homophones sont équivalentes, le contexte étant toujours celui d'une reprise sur un propos erroné énoncé auparavant. Pour savoir laquelle est primitive, il faut faire une étude diachronique.
Cela dit, peu importe non ? Chacun ses gouts en matière de langue :)

Au temps pour moi...
Onvakiteerlafranceonsenvachailidl le 21/10/2015 - Répondre
Alors au temps pour moi je ferais caca mou ce soir
Mehdi Bourras le 17/10/2015 - Répondre
Je suis convaicu ! Autant pour moi, je me voilais la face.
Cordialement,

C4Mehdi
Bibi le 14/10/2015 - Répondre
Je ne suis absolument pas convaincue par cette explication, après 30 ans d'armée, et reste persuadée que l'on doit écrire "autant pour moi" en reconnaissant que l'on a fait une erreur. Mais il est vrai que depuis maintenant de nombreuses décennies la langue française est bien mal enseignée dans nos écoles, donc certains ont certainement pris l'habitude d'écrire comme ils en ont envie, et tout dernièrement j'ai vu cette expression imprimée dans un livre de cette façon "au temps pour moi". C'est pour cela que je suis venue chercher une explication ici, et j'avoue que je ne suis pas du tout convaincue par cette histoire de "temps" pour la marche au pas. Il est vrai que dans l'Armée, on exécute l'ordre donné et on ferme sa gueule, on ne doit en aucun cas répondre.
Vraiment pas convaincue.
Michel le 13/10/2015 - Répondre
À Kiev ou à Riga on aurait tendance à écrire "OTAN pour moi",
allez savoir pourquoi...
Adam le 05/12/2015 - Répondre
Non c'est pas drôle du tout nul
a a
François le 11/08/2015 - Répondre
Le deuxième cas est une évidence, même si plutôt tiré par les cheveux - il va de paire avec les évidemment possibles 'moins pour moi' et 'plus pour moi'. Mais il ne fait que dévier de la question principale du premier exemple, qui peut être l'un ou l'autre dans le sens d'une admission d'erreur. Il semblerait que la graphie initiale logique serait 'autant' et que l'expression militaire se soit confondue avec elle par erreur par la suite.
Jean-Gaston le 10/08/2015 - Répondre
Merci pour cette explication claire et lmpide. Cela fait du bien au cortex
Colignon Etuncon le 07/08/2015 - Répondre
Grosse ânerie. « Autant pour moi » n'a jamais été utilisé pour dire qu'on veut la même chose. « Autant » est une expression de quantité. Si je disais « autant pour moi » dans un café, ça voudrait dire que, comme l'autre personne, je ne voudrais qu'une bière, et non deux ou trois. Absurde. « Autant pour moi » est aussi une expression de quantité dans l'excuse : « je reconnais cette faute car j'en fais autant qu'un autre », façon de dire que les autres ne sont pas mieux que moi. En revanche, dans l'armée, on ne répond pas, on se la ferme, sinon… les Français diraient aussi : « Au trou pour moi »
jocelyne le 01/08/2015 - Répondre
C'est très logique et parfaitement évident.
À l'origine,"au temps pour moi" fait référence à une erreur, on doit donc l'employer quelque soit l'erreur...
linh siamnouy le 21/07/2015 - Répondre
je trouve que la langue de Francais est trop complique
gg91 le 12/07/2015 - Répondre
Elle ne me plait pas votre explication !
L'aspect militaire fait clairement référence à la notion de temps, et dans un contexte où le temps est effectivement primordial à la réalisation d'une forme de synchronisation, "au temps pour moi" semble adapté.
S'il s'agit d'une erreur un d'une évolution comme dans l'exemple d'un choix que l'on corrige, il n'y a aucune forme de synchronisation, aucune référence temporelle. Se reprendre avec "autant pour moi" doit alors s'imposer.
Valy le 09/07/2015 - Répondre
Assez pointue en orthographe j'ignorais cela je me coucherais ce soir plus instruite Merci
Rémi Azar le 26/06/2015 - Répondre
Merci et félicitations à toute l'équipe.
J'ai appris une chose que j'ignorais !
Je me coucherai moins bête. Gros bisous à tous, prenez soin de vous.

Rémi
melissa le 16/06/2015 - Répondre
merci de cette explication .. je ne ferai plus d'erreur maintenant :)
Farhan Aïdo le 15/06/2015 - Répondre
C'est la beauté de la langue française . Merci pour votre lumière .
Christophe le 04/04/2015 - Répondre
Sur le lien que je vais donner, il est dit que l'explication donnée ici est tout à fait fausse, que cette histoire de marche est inventée... : http://missionlinguistiquefrancophone.blogspot.fr/2014/01/autant-pour-moi-ou-au-temps-pour-moi.html

Qui croire ?!
alex29 le 02/04/2015 - Répondre
"Au temps", mal défini, trop long... "Au temps de ma grand mère", c est plus compréhensif... Mais sympa les explications
Cécilia Nézée le 19/03/2015 - Répondre
ces 2 expressions on un sens different je ne le savais pas
geo wer le 06/03/2015 - Répondre
Explication très convaincante par les exemples choisis très parlants: Au temps pour moi! si je me suis trompé; Autant pour moi! si je veux la même chose. La langue française est,plus que toute autre à ma connaissance,très riche et très nuancée.
Je ferais une prod avec Rihanna le 16/02/2015 - Répondre
Merci, enfin on apprend mieux qu'en classe, les profs ont bien des questions a se poser.
patoune le 14/02/2015 - Répondre
Ben je commence à comprendre on ne l'a pas appris en classe alors ça craint quoi, merci pour la leçon, au temps pour moi ! patoune !
Christine MARTIN le 03/02/2015 - Répondre
Pourquoi tu fous le bordel dans nos vies et dans nos têtes?
Ah, au temps pour moi !
jules le 02/02/2015 - Répondre
M oi je suis surtout surpris qu'un militaire puisse faire une erreur !!!!! l'origine de cette expression est a chercher aillers!!!!
Anthony le 06/01/2015 - Répondre
Excellente explication! Merci beaucoup, je me coucherais moins bête ce soir!
Donati le 27/12/2014 - Répondre
Voilà une très judicieuse explication qui me satisfait pleinement et qui a le mérite d'être très claire . Merci !
Marc le 04/12/2014 - Répondre
Patrick,
Quand un militaire fait une erreur, il ne dis jamais pardon mais au temps pour moi. C'est la tradition, pas besoin de manuel militaire pour transmettre la tradition.
Patrick le 10/10/2014 - Répondre
Non pas du tout d'accord, ces exemples n'expliquent rien du tout, désolé. L'expression "autant pour moi" a été déformée phonétiquement par le language courant, par manque de compréhension et pour simplifier. Certaines personnes ont orthographié "au temps pour moi..." ce qui ne veut rien dire dans ce contexte. Personne ne dit "autant pour moi" pour ajouter une boisson dans une commande. on dit :"moi aussi" ou "pareillement" ou "la même chose". "Autant pour moi" est utilisé uniquement dans le sens d'une excuse suite à une méprise, une erreur, qu'un tiers à corrigé au moment de l'erreur, immédiatement identifiée par la personne qui l'a commise. L'explication des militaires est assez rigolote, mais ne vaut que par l'aspect phonétique car jamais retranscrite dans un "manuel de commandes militaires", et l'exemple n'a été crée pour coller à l'expression ("au temps", analogie du rythme de la marche, un temps, deux temps etc.) et donner un sens à l'explication. l'explication pour "autant" est totalement déconnectée de l'expression "autant pour moi" et explique simplement que l'adverbe "autant" exprime la quantité.
Pascale le 08/10/2014 - Répondre
Clair et bien tourné. Je me couche moins bête ce soir.
Gumstick le 05/10/2014 - Répondre
De la merde comme article... Autant pour moi, de la grosse merde...
ludovic le 03/10/2014 - Répondre
C'est tout à fait cela, je confirme. L'explication est très précise. Bravo !
mareme le 19/08/2014 - Répondre
Quant à moi j'ai toujours cru qu'on utilise l'expression "autant pour moi " afin de reconnaître son erreur mais au temps pour moi " au temps pour moi" est celle reconnu par la convention française . Et j'espère que je n'ai pas melangé
JP le 12/01/2014 - Répondre
Franchement, j'étais persuadé que l'on disait: "autant pour moi"
Une forme d'excuse, qui se rapporte donc à la même chose. la même chose synonyme dans ce cas de "autant" .
Au temps pour moi n'est pas très parlant, sans doute du fait que je n'ai pas été à l'armée :)
Admin le 12/01/2014 - Répondre
Bien que "au temps pour moi" soit une expression validée par le petit Robert, d'autres dictionnaires tout aussi connus et l'académie française, certaines personnes et certains grammairiens restent persuadés de l'utilisation de l'expression "autant pour moi" pour exprimer l'erreur.
Les deux expressions coexistent donc tout dépend la situation dans laquelle elles sont employées.
Max le 22/12/2014 - Répondre
Tu pouvais aussi dire "malgré que" =) Sale grammar nazi.
ghjghj le 30/01/2015 - Répondre
max, on ne dit JAMAIS malgrè que....ON DIT BIEN QUE OU malgré le fait que...